Neuf ou Ancien ?

A savoir dans l'immobilier Ancien.

"L’ancien" est un logement qui a déjà fait l’objet d’une mutation (vente, donation, succession) par son premier propriétaire. Vous achetez alors un bien « dans son jus » où le plus souvent les plans ne sont plus adaptés aux modes de vie contemporain, il y a des pertes de place et des travaux d’adaptation sont nécessaires. Le prix du logement dépend de l’offre et de la demande. Il est le plus souvent élevé pour les logements dans les quartiers les plus recherchés. N’oubliez pas que le prix annoncé par un vendeur ne tient pas compte des éventuels travaux à réaliser.

Dépenses à prendre en compte.

Le plus souvent, ces logements ne sont pas aux normes, qu’il s’agisse d’isolation thermique ou phonique, d’électricité, de gaz, etc. Ils sont donc gourmands en énergie et peuvent manquer de confort. Pour les remettre à niveau, des travaux sont nécessaires, une somme à intégrer dans votre budget. Prévoyez également une marge de manœuvre budgétaire pour faire face à des dépenses si le logement est âgé et que l’entretien n’a pas été régulier. Vous devrez financer de gros travaux à moyen terme, surtout si vous avez acheté en copropriété (ravalement, isolation, etc.) Les droits de mutation s’élèvent à 5,80% du prix. A cette somme, vous ajoutez la rémunération du notaire et des taxes diverses. Au total, vous comptez 7 à 8% du prix du logement.

A savoir dans l'immobilier Neuf.

"Le neuf" est un logement qui n’a jamais été habité. Le bien est livré prêt à être emménagé. Rationnels, les plans évitent les pertes de place. Les logements se prolongent le plus souvent de balcons, de loggias et s'accompagnent de places de stationnement. L’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite est aussi prévue. Côté prestations, c’est vous qui les choisissez lors de l’achat, pour créer un intérieur personnalisé et prêt à vivre selon l’état d’avancement des travaux.

Dépenses à prendre en compte.

Les logements sont conformes aux dernières normes. Ils consomment trois à cinq fois moins que l’ancien. Autre atout : ils n'auront pas besoin d'être remis à niveau sur le plan thermique. Les charges, notamment de copropriété, sont plus faibles, ce qui ne doit pas vous empêcher de les budgéter. Vous n’avez pas de gros travaux à prévoir ce qui vous permettra d’économiser. Vous payez une TVA à 20% (5,5% dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville). Elle est incluse dans le prix. En contrepartie, les droits de mutation varient de 2 à 3% de la valeur du logement.

Financement

Premièrement le PTZ+ est un prêt gratuit (à taux 0%) encadré par l’Etat à destination des primo-accédants qui souhaitent faire construire ou acheter une résidence principale. Le PTZ+ vient en complément d’un prêt immobilier classique pour les ménages les plus modestes et notoirement les jeunes. Cette réglementation s’applique en fonction du nombre de personnes composant le ménage, de la situation géographique du logement et de son état.

Deuxièmement, le Prêt relais : Les banques ont mis en place ce type de prêt pour permettre le financement d’un nouvel achat en attendant de revendre l’ancien.
Les fonds sont avancés par la banque sur une durée de 12 à 24 mois.

Enfin, le prêt conventionné est un crédit immobilier accordé par une banque ou un établissement financier conventionné par l’Etat. Le remboursement du prêt conventionné se fait sur une durée de 5 à 30 ans, pouvant être étendue à 35 ans dans certains cas. Les taux d’intérêts peuvent différer en fonction des banques mais des maximums sont imposés.

Cerise sur le gâteau vous n’aurez pas de frais d’agence à payer, le prix est identique à celui du promoteur.

Malgré un prix de départ un peu plus élevé, devenir propriétaire d'un appartement neuf permet de mieux maitrisez son budget, et de profiter des dernières normes écologique, donc de faire des économies énergétiques non négligeables.

ERA Presqu'île

Jean-michel SUAUD

07.61.27.29.09

jeanmichel.suaud@eraimmo.fr